Logo
empreinte carbone et mobilité entreprise - Entreprise

Bilan carbone des entreprises : Le Guide complet 2022

Chaque nouvelle parution de rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) rappelle à chacun qu’il est important d’agir en faveur de la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre. En l’occurrence, les dernières constatations face au changement climatique, sont très préoccupantes. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser un guide complet, pour vous aider à agir. Qu’est-ce que le bilan carbone ? Comment calculer le bilan carbone d’une entreprise ? Comment réduire l’empreinte carbone des entreprises ? Réponses dans cet article !

Économie bas carbone - La capture et le stockage du carbone

L’actualité fait écho de plus en plus souvent à la problématique du climat. Et pour cause, la température annuelle moyenne a augmenté de presque 4 °C depuis les 120 dernières années. Les plus fortes hausses ayant été enregistrées ces 10 précédentes années. On constate de nombreux incidents météorologiques tels que les pluies abondantes, les grands feux, etc. Mais les effets se ressentent aussi sur la faune, la flore, la santé humaine, etc. Ainsi, on comprend pourquoi l’empreinte carbone de tout à chacun est importante.

À l’échelle humaine individuelle, un Français moyen émet 12 tonnes de CO2 par an avec cette répartition moyenne :

Empreinte carbone d'un français

Or il faudrait que l’empreinte carbone individuelle n’excède pas 2 tonnes pour que la planète puisse l’absorber. Autrement dit, il faudrait réduire par 6 nos émissions de gaz à effet de serre pour atteindre cet objectif. Du côté des entreprises, elles devraient réduire leurs émissions de CO2 de 4,2 % chaque année, pour y arriver.

Vous l’aurez compris, il y a une véritable urgence à agir sur son empreinte carbone, aussi bien à titre individuel qu’en entreprise. C’est pourquoi Azfalte vous propose ce guide complet, pour mieux comprendre ce qu’est le bilan carbone entreprise, et comment le mettre en œuvre.

Qu’est-ce que le bilan carbone d’une entreprise ?

Avant toute chose, il convient de préciser que l’on trouve plusieurs termes à ce sujet :

  • Bilan GES réglementaire : imposé par la loi du 12 juillet 2010 portant sur l’Engagement National pour l’Environnement ;
  • Bilan Carbone® : outil proposé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et ABC (Association Bilan Carbone).

Ces deux appellations, a priori similaires, sont finalement différentes dans leurs méthodes de mesure. Si le premier est obligatoire pour certaines entités, le second ne l’est pas.

À quoi sert le bilan carbone pro ?

Le bilan carbone entreprise est une étude qui permet de diagnostiquer et d’analyser les émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité. Elle rend compte des retombées engendrées sur la planète.

Réaliser un bilan carbone est un bon point de départ pour toute entreprise qui souhaite déployer différentes actions en faveur de l’environnement, telles que : réduction des déchets, diminution des dépenses énergétiques, plan mobilité en entreprise, bâtiment éco-conçu, etc.

À qui s’adresse le Bilan carbone entreprise ?

Le bilan carbone s’adresse à toute entreprise qui souhaite évaluer son impact environnemental, en particulier l’émission de ses gaz à effet de serre. Chaque entreprise peut souhaiter connaître les gaz à effet de serre liés à son fonctionnement interne. Mais elle peut vouloir aller plus loin, avec la prise en compte des conséquences indirectes : achats fournisseurs, immobilisations, transports, etc.

Le bilan carbone en entreprise : une démarche obligatoire ?

En France, seul le bilan GES (Gaz à Effet de Serre) réglementaire revêt d’un caractère obligatoire, pour les entreprises suivantes :

  • Les entreprises de plus de 500 salariés (250 dans les DOM)
  • Les collectivités de plus de 50 000 habitants
  • Les établissements publics de plus de 250 agents
  • Les services de l’État

Depuis la loi du 17 août 2015, elles doivent même rendre un rapport sur une périodicité de :

  • 4 ans pour les entreprises ;
  • 3 ans pour les services de l’État, les collectivités territoriales et les autres personnes morales de droit public ;

Les manquements sont passibles d’une amende de 10 000 €, voire 20 000 e en cas de récidive.

Pour les autres entités, le bilan carbone entreprise n’est pas obligatoire. Cependant, il peut tout à fait être réalisé, dans le cadre d’une démarche écologique, d’une amélioration d’image de marque, etc. Nous y reviendrons un peu plus loin dans cet article.

Quels sont les GES comptabilisés en bilan carbone ?

Le bilan réglementaire comptabilise nécessairement les GES suivants :

  • le dioxyde de carbone (CO2) – énergies fossiles, agriculture, etc. ;
  • le méthane (CH4) – élevage ;
    le protoxyde d’azote (N2O) – agriculture, carburant, etc. ;
  • les hydrofluorocarbones (HFC) – fluides frigorigènes, spray, etc. ;
  • les hydrocarbures perfluorés (PFC) – climatisation, antiadhésif, etc. ;
  • l’hexafluorure de soufre (SF6) – médical, isolation électrique, etc. ;
  • le trifluorure d’azote (NF3) – composant électronique.

Ces gaz à effet de serre correspondent à ceux dont l’impact sur notre environnement est important. Ce sont ceux désignés par l’arrêté du 25 janvier 2016 et par le protocole des accords de Kyoto.

Gaz à effet de serre - Gaz carbonique

Pourquoi réaliser un bilan carbone pour son entreprise ?

Nous l’avons vu, faire le bilan carbone de son entreprise est un bon moyen d’effectuer un état des lieux de son impact environnemental. S’il est obligatoire dans certains cas (bilan GES réglementaire), il peut être motivé par diverses raisons.

Pourquoi faire son bilan carbone ?

1 – Contribuer à votre Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)

Si elle revêt d’un caractère volontaire, la RSE a pour objectif de mettre en œuvre des mesures pour répondre aux enjeux du développement durable. Le spectre est assez large, puisqu’il prend en compte la gouvernance, les droits de l’homme, les consommateurs, etc. Mais l’environnement y tient une place à part entière. Ainsi, faire le bilan carbone de son entreprise rentre dans le cadre de votre RSE.
De plus, la réalisation d’un bilan carbone est également une bonne technique pour sensibiliser les personnes à titre individuel. Déployer les bonnes pratiques au quotidien dans votre entreprise aura aussi une incidence sur les habitudes personnelles.

2 – Améliorer vos choix décisionnels

Faire le bilan carbone de son entreprise, c’est aussi avoir en main un outil de choix stratégiques. En effet, vous obtiendrez une vision précise de vos consommations et dépenses, tant en fournitures qu’en énergie. Ceci vous permettra de voir quels coûts (financiers et énergétiques) pourraient être optimisés, quelles solutions pourraient être mises en œuvre. Prendre conscience de la consommation totale énergétique de votre automobile, par exemple, pourrait vous mener à opérer une conversion vers une flotte de vélos d’entreprise.

3 – Améliorer votre image de marque (client et employeur)

Mettre en œuvre des démarches dans le but d’améliorer son empreinte carbone est une bonne technique pour travailler son image de marque. Effectivement, vous pouvez communiquer sur vos actions positives mises en place, et surtout, sur vos résultats (si tant est qu’ils soient positifs !). Justement, 61 % des Français déclarent prendre en compte des critères de développement durable dans leurs achats (étude EY publiée en septembre 2021).
Communiquer sur vos engagements en faveur de la réduction de votre empreinte carbone est aussi un bon moyen d’améliorer votre marque employeur. De plus en plus de candidats souhaitent travailler au sein d’entreprises qui ont du sens, notamment depuis la dernière crise sanitaire. Ainsi, outre le poste et ses conditions, les valeurs de l’entreprise font partie intégrante des ingrédients qui attireront les postulants.

Comment réaliser un bilan carbone entreprise ?

Pour la réalisation d’un bilan carbone entreprise, il vaut mieux se rapprocher d’un organisme accrédité par l’ADEME (Agence de la Transition Écologique), à la Méthode Bilan Carbone ®, comme Carbo (partenaire d’Azfalte). Ceci vous garantit une conformité avec les critères d’analyse. De plus, un organisme certifié vous permet d’obtenir un document officiel, à partir duquel vous pouvez communiquer auprès de vos collaborateurs et clients.

L’autre avantage, de passer par un prestataire tel que Carbo, c’est que vous avez à votre disposition de vrais outils de pilotage.

Tadleau de bord empreinte carbone
Aperçu de l’outil de gestion de Carbo

Ces plateformes permettent à vos équipes de renseigner leurs données directement. C’est à la fois plus rapide et un bon moyen de les engager dans la démarche.

Chez Carbo, la plateforme est connectée aux différents services de l’entreprise. Cela permet une mise à jour des informations de manière mensuelle. Elles se consultent chaque mois ou trimestre, au même titre que les données financières. Elles permettent de voir si les actions menées, telles que le vélo de fonction Azflate, ont de réelles répercussions.

Vous pouvez également réaliser votre propre bilan en interne. Cependant, vous devrez suivre une formation par l’Association Bilan Carbone.

Quelle est la méthodologie employée pour réaliser un Bilan Carbone ?

Pour calculer l’impact carbone d’une entreprise, il convient, en premier lieu, de collecter les données concernant les gaz à effet de serre les plus polluants.

Comme évoqué précédemment, il existe deux types de bilan carbone. Chacun d’entre eux diffère en termes de critères analysés.
Le bilan GES réglementaire analyse les points suivants :

  1. Émissions directes des sources fixes de combustion ;
  2. Émissions directes des sources mobiles à moteur thermique ;
  3. Émissions directes des procédés hors énergie ;
  4. Émissions directes fugitives ;
  5. Émissions issues de la biomasse (sols et forêts) ;
  6. Émissions indirectes liées à la consommation d’électricité ;
  7. Émissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid.

Réaliser un bilan Carbone pour son entreprise permet de voir plus loin, par la prise en compte de ces critères :

  1. Émissions liées à l’énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes » ;
  2. Achats de produits ou services ;
  3. Immobilisations de biens ;
    Déchets ;
  4. Transport de marchandise amont ;
  5. Déplacements professionnels ;
  6. Actifs en leasing amont ;
    Investissements ;
  7. Transport des visiteurs et des clients ;
  8. Transport des marchandises aval ;
  9. Utilisation des produits vendus ;
  10. Fin de vie des produits vendus ;
  11. Franchise aval ;
  12. Leasing aval ;
  13. Déplacement domicile travail ;
  14. Autres émissions indirectes.
Analyse bilan GES règlementaire page gouvernement
Source : Ministère de la transition Écologique et de la Cohésion des territoires - Méthode pour la réalisation des bilans d'émissions de gaz à effet de serre

Une fois toutes les données collectées vient le temps de faire le bilan, puis de mettre en place les actions adéquates.

Quel est le coût d’un bilan carbone ?

Le tarif d’un bilan carbone est très variable. Il varie selon :

  • la taille de votre société ;
  • le niveau de précision ;
  • le conseil apporté par le prestataire.

Depuis le 1er janvier 2022, l’ADEME et BPI France ont mis en place le programme “Diag Décarbon’Action”. Il concerne les petites entreprises, PME et ETI de moins de 500 salariés, qui réalisent pour leur premier bilan GES. Le tarif est subventionné à hauteur de 4 000 € H.T. pour les entreprises de moins de 250 salariés et 6 000 € H.T. pour les entreprises de 250 à 499 salariés. L’accompagnement se déroule sur 12 jours, avec des experts qualifiés dans la réduction de l’empreinte carbone.

À noter que vous pouvez aussi profiter de l’aide financière du “Tremplin pour la transition écologique des PME”. Si le bilan GES ne rentre plus dans ce dispositif, vous pouvez, cependant, en bénéficier pour :

  • élaborer une stratégie afin de réduire vos émissions de gaz à effet de serre (démarche ACT® pas à pas – 25 000 € maximum) ;
  • évaluer votre stratégie de réductions des émissions de gaz à effet de serre (évaluation ACT® – 4 000 € maximum) ;
  • mettre en place vos actions liées à vos bâtiments, à l’économie circulaire et la gestion des déchets, l’écoconception et la labellisation (montant variable selon l’action).

Le montant total de l’aide financière du “Tremplin pour la transition écologique des PME” intervient dans la limite de 80 % du montant total investi.

Quel est le lien entre bilan carbone et politique de mobilité en entreprise ?

En France, les transports sont la première source des émissions de gaz à effet de serre, soit 31 %, d’après l’ADEME. Pour moitié, c’est la voiture qui en est responsable, notamment parce qu’elle est le mode de transport préféré des Français. Viennent ensuite les poids lourds, puis les véhicules utilitaires.

Le poids des transports dans le bilan carbone des entreprises

Pour les entreprises, le poids de la mobilité des salariés peut s’avérer très lourd, selon le secteur d’activité.

Concernant les trajets domicile-travail, une étude du cabinet de conseil européen Bearing Point publiée en 2020, relève qu’ils représentent 12 % du total des émissions liées au transport (soit 20 millions de tonnes). À cela, il faut ajouter 16 % d’émissions causées par les véhicules utilitaires légers ainsi que les trajets en avion.

Quelles sont les mobilités prises en compte pour le bilan carbone d’une entreprise ?

Comme évoqué au préalable, le bilan carbone est divisé selon 3 scopes (catégories) d’émissions. Si l’achat de carburant pour faire fonctionner ses véhicules rentrent dans le scope 1, la prise en compte des déplacements et véhicules propriétés de l’entreprise rentrent dans le scope 3.

En d’autres termes, pour connaître l’impact réel de votre flotte de véhicules, de vos déplacements commerciaux, de la location de vos voitures de fonction, des trajets domicile-travail de vos collaborateurs, etc., il vous faudra opter pour une étude Bilan Carbone® définie par l’ADEME.

Conception graphique - Logo

Quelles solutions de mobilité pour agir sur le bilan carbone en entreprise ?

Compte tenu du poids que représentent les transports dans le bilan carbone, agir sur ces derniers est une bonne technique pour faire baisser votre empreinte.

Pour vos déplacements professionnels

Si votre activité engendre de nombreux déplacements (livraison, dépannage ou prestation à domicile, etc.), différentes solutions s’offrent à vous :

  • remplacer vos véhicules à carburant par des véhicules hybrides, ou mieux, électriques ;
  • opérer une mutation vers des vélos professionnels, aujourd’hui très fonctionnels ;
  • opter pour une flotte hybride voiture + vélo (offre Switch d’Azfalte).

À propos des vélos professionnels, vous trouverez les vélos d’intervention (notamment pour les dépannages), les vélos de service ainsi que les vélos de livraison. Sachez que chez Azfalte, nous proposons la personnalisation de vélo, afin de le rendre parfaitement fonctionnel avec vos besoins.

Pour les trajets domicile-travail de vos collaborateurs

En France, 7 salariés sur 10 utilisent leur voiture pour aller travailler (étude INSEE de 2019). Si la hausse du télétravail a diminué ces déplacements quotidiens, ils n’en restent pas moins présents, parfois pour des courtes distances. Tous confondus, la moitié des trajets effectués font moins de 5 km. Une grande partie pourraient donc être effectués à vélo.

Pour diminuer l’empreinte carbone de votre société au niveau des déplacements de vos collaborateurs, vous pouvez instaurer la location de vélos longue durée. L’idéal est de laisser le salarié choisir le vélo qui correspond à son besoin, dans la limite des règles que vous aurez fixées. Ainsi, il sera plus à même d’être enclin à l’utiliser. Au-delà d’un impact carbone proche de 0, c’est aussi l’occasion d’agir sur la santé de votre personnel.

Pour prolonger le sujet, retrouvez un talk intéressant, avec l’interview de Simon Létourneau, l’un des 3 cofondateurs de Carbo.

Comment réduire l’empreinte carbone d’une entreprise ?

L’intérêt de la réalisation d’un bilan carbone réside dans la mise en œuvre de démarches qui visent à l’améliorer. Voici quelques-unes des solutions pour aider votre entreprise à réduire votre bilan carbone :

  • favorisez le télétravail (50 % du temps = 4 millions de tonnes de CO2 en moins) ;
  • optez pour le train plutôt que l’avion ;
  • remplacez vos véhicules thermiques par des véhicules hybrides ou électriques et vélos ;
  • trier vos déchets et installer un composteur ;
  • choisir des fournisseurs d’énergie verte ;
  • éteindre vos appareils plutôt que de les laisser en veille ;
  • réparez votre matériel au lieu de le remplacer ;
  • limitez vos envois d’e-mails…

Bien entendu, vous pouvez les intégrer dans votre quotidien, sans attendre de faire un bilan carbone.

Sachez que l’équipe d’Azfalte vous accompagne dans l’intégration du vélo dans votre politique de mobilité collaborateur. Du choix du vélo adapté à votre besoin, à la formation à la sécurité routière adaptée au vélo, en passant par la maintenance et la garantie casse et vol.